Il y a maintenant 6 mois, j’ai commencé une formation afin de devenir enseignant sur les languages Cocoa et Objective-C.

Cette formation a compris plusieurs étapes, chacune finissant par un examen afin de passer à la suivante:

  • Une partie pédagogique au cours de laquelle nous sommes évalués sur notre capacité à communiquer un message, à faire comprendre une technologie, à la gestion de notre temps de parole ainsi qu’à la tenue une classe.
  • Une partie technique où l’évaluation se portait exclusivement sur la connaissance des technologies auxquelles je m’étais proposé. Pour ma part, cela m’a permis de revoir les fondements de Cocoa ainsi que de l’historique la société NeXT.

Voici mes différents retours sur ma première experience de formateur.

Gérer ses connaissances:

Une partie difficile du travail de formation est la gestion de ses connaissances. En effet, les premières impressions que donne un formateur sont décisives pour le rapport avec son auditoire. Le fait de maitriser son sujet est plus que primordiale.

Etant étudiant, il m’est arrivé plusieurs fois d’être face à un enseignant très pédagogue mais n’ayant pas les connaissances nécessaire pour faire un bon support de cours. Il se retrouve rapidement bloqué par des questions trop technique ou par sa mauvaise interprétation de la préparation de son sujet. Le résultat est un désintérêt du sujet et un enseignant ignoré pour son manque de connaissances. Difficile de se relever de ça.

D’après moi, une préparation optimale de sa soutenance passe par la maitrise complète du sujet sur son aspect technique. Cela passe par la clarté du support (que ça doit un powerpoint, un screencast ou autre) et par la simplicité des mots employés, il faudra toujours rester compréhensible pour le plus grand nombre.

Cela a été un des problèmes que j’ai rencontré durant ma première formation donnée: le fait d’utiliser un vocabulaire trop technique peut facilement perdre votre auditoire, mais ne pas le maitriser est tout autant un problème, il faut savoir l’utiliser à bon escient.

Garder l’attention

Un point fort d’une formation est l’interaction avec son auditoire afin de les garder actif. Un moyen simple est de leur laisser la parole suivant différents sujets: “Avez vous déjà rencontré cette technologie?” “Qui l’utilise en entreprise?” “Avez vous des questions?” etc.

Le fait de donner une dimension plus humaine à la technologie est tout aussi intéressante, c’est à dire de faire des liens simples avec la vie de tous les jours, dans des services ou des utilisations. Prenons un exemple: une librairie de synchronisation de donnée comme Restkit en Objective-C est très utile, mais montrer son intérêt en disant qu’on peut l’utiliser pour avoir la météo en temps réel ou exploiter des données sans avoir internet montre des points forts dans son utilisation.

Enfin, de mon point de vue, la pratique d’exercices techniques permet à l’auditoire de se familiariser avec la technologie et de laisser aux participants la découverte des nombreuses possibilités et actions que cette technologie permet.

Ce fut pour moi une question difficile de trouver un moyen de garder les étudiants intéressés. Le fait d’interagir un maximum avec eux tout en respectant mon programme a permis de les garder intéressé à cette technologie . J’ai pu leur montrer que les limites du développement mobile se situent surtout au niveau de la créativité du développeur plutôt qu’au niveau des outils qui lui sont fournis.

Un très belle experience que j’espère renouveler si j’en ai l’occasion.